mardi 25 avril 2017

Rapport de (stage) vie de Léa Castor


Illu réalisée pour MadmoiZelle.com, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes

Bon, j'ai vraiment laissé ce blog à l'abandon pendant un moment. Jamais le temps d'écrire, de partager un peu ce que je produis et pourquoi. Reprendre les études c'était une idée GÉNIALISSIME, et je dis pas ça parce que c'est mon idée... héhé !
Je dis ça parce qu'après avoir passé deux années de doutes sur ce que j'attendais de ma vie professionnelle, j'en suis maintenant persuadée, ça me rend heureuse d'avoir repris le graphisme. Ça me rend heureuse de répondre à une demande, surtout si je la trouve intéressante. Ça me rend heureuse et je pense que ces deux années m'ont énormément aidé à m'en rendre compte. Après 3 ans d'études pas faciles, je me suis demandée si je faisais vraiment tout ça pour moi, je me sentais perdue, je ne savais pas si c'était vraiment ce que je voulais. Puis je voulais vivre merde. Je voulais me prouver que je pouvais être indépendante, je voulais me prouver tellement de choses. Je voulais me prouver que je pouvais donner énormément pour la personne que j'aime. Et je me suis prouvée tout ça. J'ai fais des taffs alimentaires, j'ai voyagé, j'ai aimé cette personne plus que n'importe qui, j'ai appris une langue, j'ai rencontré tellement de gens adorables et puis, j'ai repassé des concours, encore une fois, comme à mes 17 ans. Et j'ai eu ce putain de concours. Me voilà repartie pour une année d'étude en graphisme spécialisé dans l'édition à Rennes. Coup de cœur. Petite ville avec beaucoup de caractère et des gens chouettes. Il est déjà temps de repartir, direction Paris pour un stage de 3 mois à MadmoiZelle.com, ce webzine qui m'a tant apporté.
Grosse chanceuse que je suis.
Il faut le dire, j'avais peur d'être déçue. Parce que quand on est lectrice, on a forcément des attentes et ce qui ce dégage principalement de mad, c'est de la bienveillance. Alors bienveillance au rendez-vous ? BIENVEILLANCE AU RDV.
J'ai été très bien reçue, directement intégrée, que ça soit par la graphiste, la rédac, l'équipe dev ou la régie commerciale. Des gens qui donnent une importance à ta parole, dès le début. Des personnes qui s'intéressent à toi et t'écoutent. Des personnes adorables avec qui je ris, beaucoup. Des personnes sérieuses, sensibles, qui prennent leur travail très au sérieux et veulent être au top pour leur lectorat. Des personnes qui se remettent souvent en question et essayent de faire en sorte que tous le monde s'y retrouve. Des personnes qui me soutiennent dans mon travail et me font confiance. Bref, vous l'aurez compris je pense, j'suis conquise.
Je veux plus partir haha !

Bon ceci n'était que l'intro... Nan j'déconne ! Maintenant que j'ai vidé mon sac je vous montre un peu les illus que j'ai pu réaliser pour MadmoiZelle.com. Et puis aussi, vous pouvez me suivre sur insta, ça y est, je fais style que j'suis une meuf castor hype.

 
 illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article sur la réhabilitation du missionnaire

   
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article "c'est quoi avoir un style"

 illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article sur la levrette


  
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'appel à témoignage de C'est ça qu'on aime


  
 illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article sur comment (bien) toucher une vulve


 
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article "Comment expliquer aux enfants à quoi ressemblent leurs parties génitales"

 
 illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article sur sexer en extérieur


 
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article "Comment porter l'oversize"
  
J'ai également réalisé mon premier article pour mad, aidé par Mymy et ça c'est grosse fierté, ya pas à tortiller. C'est un petit point sur les personnages de Girls au début de la saison 1 et à la fin de la saison 6.

 
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article sur les 10 pires conseil en matière de sexe
  
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'article "J'ai une vie sexuelle mais pas d'orgasme"
 
 
illu réalisée pour MadmoiZelle.com, pour l'appel à participation au vide-dressing de juin
 
Ah oui et cerise sur la gâteau, j'ai participé à la création de la Madbox numbeur ouane et je peux affirmer que je me sens gonflée de fierté quand je me promène sur insta et que je vois des lectrices se mettre en scène avec des goodies que j'ai designé. 

 

Bon allez, j'vous dis à ... J'ose rien écrire ... En toute honnêteté, si vous voulez des nouvelles, c'est mieux de me suivre sur facebook ou instagram huhu ! Ici c'est pour quand j'ai des trucs intelligents (ou presque) à dire.

MAIS SI MAIS MON DIEU J'AI PAS PARLÉ DES ALIENNES, NI DE MON PROJET PERSO ...Va falloir que je revienne bientôt !

Sur ce, plein d'amour, de poils de castor et d'étoiles plein les yeux pour vous !

jeudi 26 janvier 2017

Je viens dépoussiérer un peu, mais juste un peu.

 

Message caché

Est ce que toi aussi tu as remarqué que la foule n'est pas synonyme d'être ensemble. Étant une vraie fille de la campagne, ça me fait toujours quelque chose de voir à quel point dans les grandes villes les gens ont beau être des milliers les uns à côtés des autres, ils ne se regardent pas. Ils n'existent pas les uns pour les autres.

Cette illu a été réalisé dans le cadre du workshop "Double sens" avec Frédéric Tacer. Chouette semaine et chouette challenge, j'ai finis par rêver de petits bonhommes. 



Sinon il y a mes gribouillages nocturnes,


 comme d'hab je fais dans la finesse et le raffinement. 

mercredi 19 octobre 2016

Appel à témoignage, À PARTAGER MASSIVEMENT



Coucou les copains/copines/lesdeuxàlafois/lesaucunsdesdeuxaussi, bref tout le monde ! 

Sur les conseils avisés d'un pote, j'ai crée un blog pour expliquer le projet, cette fois le plus clairement possible. J'y fais donc un appel à témoignages et pour que ce projet marche il m'en faudrait minimum 20, je compte sur vous pour partager ça au plus de monde possible. 



Oui parce qu'il faut pas oublier de s'aimer (bordel), perso depuis que j'ai commencé ce projet ça va de mieux en mieux et j'ai qu'une envie, le partager. Seule ça n'a aucun sens, je vous attends donc pour faire naitre quelque chose de beau et chaleureux.

mercredi 5 octobre 2016

OBJECTIF : LoveYourself - Autoportrait de Castor poilu


Dans cet article je vais vous parler d'un projet qui me tient à cœur. Énormément.

Il y a environ 3 ans de ça, j'avais déjà commencé quelque chose avec Cyprine, sur la lancée d'une acceptation de soi. Je l'ai trouvé assez maladroit par la suite et moi qui voulais inclure le plus de personnes possibles, je me suis rendue compte que j'en excluais certaines. Pas cool. En affirmant des choses comme "ici nous allons parler de la féminité, celle que nous partageons toutes" et en ne restant que sur des critères physiques telles que les règles ou le sexe féminin, ben je passais complètement à côté de toutes les personnes transgenres, par exemple. Et ça c'est vraiment pas top. Du tout.

Donc voilà, je repars sur une nouvelle base : Le body positivisme.
Le fait de dire que l'on peut s'aimer tel que l'on est et arrêter de se culpabiliser sur des normes qui ne sont même pas la réalité puisque TOUTES, je dis bien TOUTES les images qui nous entourent sont retouchées (ok, on enlève certaines, qui se revendiquent sans retouches, ni maquillage, comme celles du nouvel album d'Alicia Keys mais sont LOIN d'être la norme). Et également puisque l'on nous montre que deux cases bien rigides dont on ne peut pas dépasser : la case "fille" et la case "garçon" avec chacune ses codes bien définis. En réalité il existe autant de case que d'individu, s'accepter, être indulgent avec soi-même, montrer autre chose aux autres que ça soit par son physique ou par sa manière de penser c'est tordre le coup à cette prétendue norme.

Ce qu'il me faut pour ce projet c'est plein de témoignages, de tout type de personnes, hommes, femmes, de toutes les couleurs de peau de l'arc-en-ciel, de tout type de corpulences, de tout âges, de toute religion, ou appartenance ethnique, présentant un handicap physique ou une maladie,  cisgenre, transgenre, agender, travesti et j'en oubli certainement plein plein. Et c'est justement pour ça que je veux faire ce projet. Parce que je ne veux plus faire la même erreur (je sais que j'en ferais quand même d'autres haha !). Parce que je veux inclure. J'ai conscience d'être du "bon côté de la barrière", c'est à dire que je suis une femme blanche cisgenre occidentale. Même si j'ai moins de droit et de "pouvoir" que mon homologue masculin, je ne suis pas naïve sur ma condition qui reste privilégiée sur notre belle planète. Alors n'hésitez à venir me reprendre si je dis de la merde, de manière courtoise tout de même haha. Je serais ravie de discuter de tout ça, avec le plus de personnes possible.

Le projet se traduira par un format éditorial papier mélangeant probablement illustrations, textes, photos, intervention graphique. Pour l'instant il est en état de mijotage dans ma ptite tête. L'idée est quand même de donner aux gens la possibilité de se réapproprier leur image, c'est-à-dire que c'est eux qui choisissent quelle partie de leur corps ils ont envie de partager (plusieurs photos me permettent un choix pour rendre l'ensemble plus cohérent), selon leur angle de vue ou un de leur proche, accompagnée dans le meilleur des cas d'un texte explicatif de leur choix, ou alors une vidéo, ou on peut tout simplement discuter et voir ce qui en ressort. J'aimerais que ce qui soit montré soit le résultat d'une réflexion, d'une lutte interne, d'un choix de réappropriation de son corps (par exemple, le fait d'avoir surmonter un complexe).

Pour lancer le mouvement, j'ai pensé commencer par un autoportrait ... Poilu.



L'arbre-rose


L'année est bonne la terre enfle
Le ciel déborde dans les champs
Sur l'herbe courbe comme un ventre
La rosée brûle de fleurir

Paul Éluard


C'est toujours dur pour moi d'assumer ces deux ptites touffes en public. Ça fait plus de deux ans maintenant. J'ai encore du mal à lever les bras en débardeur sans penser qu'éventuellement quelqu'un va trouver ça dégueu.
Ils ne me dérangent pas, je les aime même, mes ptits poils. Mon copain s'en fout royalement. Et moi je flippe du regard des autres. C'est grave non ? Ça veut dire que si je m'épilais, aujourd'hui ça serait pour "les autres".  J'aimerais juste en avoir rien à foutre. Mais pour ça, c'est du travail. C'est déconstruire ce que je vois tous les jours. Des filles qui s'épilent automatiquement. C'est arrêter de se comparer. Parce que je ne suis pas et ne serai jamais elles. Et je ne le veux en aucun cas d'ailleurs. C'est mon combat de tous les jours, contre moi-même et personne d'autre. Parce qu'au fond, ce ne sont pas "les autres" le problème. Le problème c'est que JE donne trop d'importance à ce regard inquisiteur. Mais plus pour longtemps, foi de castor.

Est ce qu'il y aura des gens pour m'accompagner ?
J'en suis quasiment sure.

Objectif : LoveYourself


PS : Si tu veux me contacter pour de plus amples infos, pour participer au projet etc c'est zici : lea.lecastor(at)gmail.com



dimanche 25 septembre 2016

À moi la pistoche !

Un peu de body positive pour bien commencer la semaine. Nique les complexes. Beaucoup d'amour sur vous et ceux qui vous entourent. J'avais vraiment besoin de partager ce malaise sous-jacent qui m'insupporte bien comme il faut. Maintenant que c'est fait, il n'y a plus qu'à y aller BANZAI !

jeudi 1 septembre 2016

Goodbye South of France

 
Ça y est, je reprends les études (donc je suis un peu excitée) et en plus en Bretagne, région que je rêve de visiter depuis un petit moment déjà (donc je suis méga excitée de ouf). Je vais étudier à Rennes en Licence pro Métiers de l'édition conception graphique et multimédia, j'avoue, j'ai mis un moment avant de pouvoir sortir cet intitulé d'un pet.
Donc si vous avez de bonne adresses, des gens cools à rencontrer, des associations féministes sympas à conseiller je suis toute ouïe.

Je sens déjà qu'il vont me faire iech à dire que j'ai pas l'accent du sud...